Sciences de la vie et de la terre

picto-accueil

Rendez-vous réussi pour l'éclipse du soleil !

Le jeudi 1er septembre, jour de l'éclipse annulaire du soleil, le recteur Vêlayoudom Marimoutou s'est rendu dans des écoles et établissements scolaires, dans lesquels de nombreuses activités pédagogiques autour de ce phénomène naturel exceptionnel étaient proposées aux élèves.

La brigade-éclipse constituée de d'élèves volontaires accueille le recteur au lycée de Stella à Saint-Leu
Les enseignantes référentes éclipse du lycée ont coordonné l'organisation de la journée
Atelier d'observation de l'éclipse
De nombreuses activités scientifiques sont menées en classe
Les élèves présentent aux inspecteurs le travail pédagogique qu'ils réalisent
Séquence de travail par groupes en classe avec un sextant
L'atelier culturel dédié aux croyances a connu un beau succès
Les élèves ont fabriqué des sténopés avec des boites à chaussures
L'observation de l'éclipse permet d'initier les élèves à la démarche scientifique
Les temps d'observation directe de l'éclipse sont maîtrisés et menés en toute sécurité
L'atelier de mesure de température présente au recteur ses résultats
Les élèves de la classe ULIS travaillent également sur le thème de l'éclipse
Tout le travail réalisé pendant la journée est synthétisé sur un panneau
Inauguration de l'exposition Kosmos aux Avirons
Dessin réalisé par les lycéens de Stella

Le recteur, accompagné de l'IA-DAASEN, Jean-François Salles, de l'inspectrice générale Marie Mégard, actuellement en mission dans l'académie, et de Pascal Schrapffer, IA-IPR de Sciences physiques et référent académie pour l'éclipse, s'est déplacé dans plusieurs écoles et établissements scolaires, afin de partager ce moment exceptionnel avec la communauté éducative.  Participait également à ces visites, Théodore Hoarau, le directeur la Mutualité de La Réunion, partenaire de l'académie pour cette opération, qui a mis à disposition 220 000 paires de lunettes spéciales pour observer l'éclipse en toute sécurité.

Accueillie par la proviseure du lycée de Stella à Saint-Leu, Brigitte Bertil, la délégation s'est vue proposer une présentation de la manifestation,  par les deux enseignantes référentes éclipse de l'établissement. Grâce à leur implication et leur dynamisme, elles ont su fédérer les énergies pour faire de la journée une véritable fête, permettant aux lycéens des filières générales et professionnelles de se rencontrer et de partager leurs connaissances tout au long des parcours scientifiques, artistiques, culturels, des temps d'observation directe et indirecte de l'éclipse et du jeu de piste préparés à leur intention.

Le recteur s'est ensuite rendu à l'école Gabin Dambreville à l'Étang-Salé, où il a été rejoint par le maire, Jean-Claude Lacouture. Sur le plateau sportif jouxtant l'école, les élèves des classes élémentaires se succèdent pour mener différentes activités : observation indirecte du soleil grâce à des sténopés "boites à chaussures" fabriquées en classe, observation directe grâce aux lunettes spéciales éclipse, avant de reporter sur leur cahier l'évolution du mouvement de la lune sur le soleil, en notant soigneusement l'heure. Pendant ce temps, les élèves de maternelle restent dans leur classe, mais profitent également du spectacle sur grand écran, en regardant la rediffusion en direct sur le web de l'éclipse proposée par l'Observatoire de Paris en partenariat avec le rectorat.

Puis, direction le collège Simon Lucas, toujours à l'Étang-Salé. Les élèves sont répartis en ateliers dans la cour ou dans les classes. C'est l'heure de faire une synthèse et de récapituler tout ce qui a été vu, mesuré, photographié. Dans la classe ULIS, les élèves reprennent les relevés de température et de luminosité qu'ils ont noté entre 12h22 et 15h20, et reportent sur une feuille toutes les étapes de l'éclipse.

C'est devant la mairie des Avirons que s'est clôturée cette journée toute dédiée à l'éclipse, avec l'inauguration de l'exposition Kosmos réalisée par le plasticien Xavier Daniel. Sa reproduction du système solaire à l'échelle des tailles et distances, est le fruit d'une résidence d'artiste en territoire scolaire soutenue par la DAC OI, le rectorat et l'association Science Réunion. L'école La Mare (Entre-Deux), le collège Adrien Cerneau (Les Avirons), les lycées professionnels Roches Maigres (Saint-Louis), Bel Air (Sainte-Suzanne) et Lepervanche (Le Port) ont participé à cette création.