Sciences et technologies de l'ingénieur

picto-accueil

Actualités des sciences et technologies de l'ingénieur

L'atelier Träger lance la semaine des langues

Le 8 avril le tout nouvel atelier en langue allemande de l'Iconotouch a été inauguré dans le cadre de la semaine des langues au collège Jean d'Esme. Le recteur Vêlayoudom Marimoutou et l'IPR-IA d'allemand, Katharina Muehlke étaient présents pour assister à la première expérimentation de l'atelier Träger par les élèves de 3e de Laurent Margantin.

Photo de René Carayol de l'Université de La Réunion

Photo de David Lycurgue de l'IHOI-Département de La Réunion.

Photo de David Lycurgue de l'IHOI-Département de La Réunion.

Photo de René Carayol de l'Université de La Réunion

Les élèves ont travaillé sur les images de l'iconothèque

En itinérance depuis la rentrée d'août 2019, les tables numériques Iconotouch de l'Iconothèque Historique de l'Océan Indien proposent aux établissements de l'académie cinq ateliers pédagogiques réalisés à partir des fonds iconographiques de l'Iconothèque. Aux ateliers Grande Guerre, Esclavage, Biodiversité, Dates clés de l'histoire de La Réunion, musique et instruments de musique, s'est rajouté un tout nouvel atelier en langue allemande, Träger.


Les étudiants de L3 du département d'allemand de l'université de La Réunion (Julie Montfort-Germann, Laëtitia Vitry, David Scherer, Paul Berger, Sara Chevalier, Nathalie Asson, Zainal Matrafi) encadrés par Anne Peiter, maître de conférences, en collaboration avec la DAAC et l'IHOI ont élaboré un nouveau support pédagogique en allemand.


A partir des travaux universitaires de Anne Peiter et de Sonja Malzner et de l'exposition mise en ligne sur le site de l’IHOI, les étudiants ont sélectionné une vingtaine d'images issues en grande partie de la Koloniales Bildarchiv de Francfort et du fonds Polénik de l’université de La Réunion pour lesquels ils ont produit des textes courts en allemand pour aider à l'observation et à la compréhension de l'iconographie proposée : le portage et les porteurs en Afrique coloniale allemande et à La Réunion.


Cet atelier dédié en particulier aux élèves germanistes et à leurs enseignants a vocation à ouvrir des champs de connaissance originaux de la colonisation européenne en privilégiant l’interaction en langue vivante.