pedagogie.ac-reunion.fr

picto-accueil

Indicateur de valeur ajoutée des lycées :14 lycées de l'académie particulièrement efficaces en 2017

Le ministère de l’éducation nationale publie chaque année des indicateurs de résultats des lycées, afin de rendre compte des résultats du service public national d’éducation et de donner aux responsables de ces établissements et aux enseignants, des outils pour les aider à améliorer l’efficacité de leurs actions. En 2017 dans l’académie, 12 lycées publics et 2 lycées privés sous contrat se sont montrés particulièrement efficaces.

Visuel IVAL 2017

Parmi les 31 lycées d’enseignement général et technologique de l’académie retenus pour l’analyse :

  • Le lycée Jean Joly à Saint-Louis réalise les meilleures valeurs ajoutées cumulées au taux de réussite au baccalauréat (+7), au taux d’accès de la classe de 1ère au baccalauréat (+5), ainsi qu’au taux de mentions (+14). Ce lycée se démarque également comme étant celui dont le taux de réussite a le plus progressé entre 2016 et 2017.

D’autres établissements obtiennent des résultats positifs qui méritent d’être soulignés :

  • Le lycée Paul Moreau (Bras-Panon) et le lycée catholique Levavasseur (Saint-Denis) en particulier, qui affichent des valeurs ajoutées du taux de réussite (respectivement +4 et +2), du taux     d’accès de la classe de 1ère à l’examen (+3 et +4), ainsi qu’un taux important de mentions (+8 et +5).
  • Les lycées Bel Air (Sainte-Suzanne), Pierre Lagourgue (Le Tampon) et Amiral Bouvet (Saint-Benoît) affichent des valeurs ajoutées importantes du taux de réussite, mais des taux d’accès de la 1ère au baccalauréat plus proches des taux attendus.
  • Le lycée Louis Payen (Saint-Paul) se distingue également, notamment par des valeurs ajoutées élevées du taux de réussite et du taux d’accès de la 1ère au baccalauréat, le taux de mentions étant néanmoins plus proche du taux attendu.


Parmi les lycées professionnels et les sections d’enseignement en lycée polyvalents ayant un effectif suffisant de candidats pour établir des statistiques robustes, plusieurs établissements se distinguent :

  • Le lycée de Trois Bassins affiche depuis 2015 des valeurs ajoutées largement positives pour le taux de réussite au baccalauréat (+15) et le taux d’accès de la 2nde au baccalauréat (+32). S’y ajoute cette année une valeur ajoutée importante du taux de mentions (+7).
  • Le lycée Antoine de Saint-Exupéry (Les Avirons) affiche une valeur ajoutée largement positive pour le taux de réussite (+11) et pour le taux de mentions (+23) et le lycée catholique La Salle Saint-Charles (Saint-Pierre) se distingue par des valeurs ajoutées élevées pour le taux d’accès de la 2nde au baccalauréat (+18) et pour le taux de mentions (+20).
  • Le lycée professionnel Julien de Rontaunay (Saint-Denis) affiche une progression notable de 14 points du taux de réussite au baccalauréat.

Pour les formations professionnelles relevant de la production, ce sont les lycées de Trois Bassins, Bel Air (Sainte-Suzanne) et François de Mahy (Saint-Pierre) qui affichent les valeurs ajoutées les plus importantes du taux de réussite au baccalauréat.


Pour les formations professionnelles relevant des services, ce sont les sections d’enseignement professionnel des lycées Antoine de Saint-Exupéry (Les Avirons), Moulin Joli (La Possession) et Nelson Mandela (Saint-Benoît) qui affichent les valeurs ajoutées les plus importantes pour la réussite au baccalauréat.

 

Comme il n’y a pas de critère unique pour juger des résultats et de la qualité de l’enseignement d’un lycée, ces analyses sont fondées sur trois indicateurs établis à partir des résultats des élèves à la session 2017 du baccalauréat et des données relatives au déroulement de leur scolarité :

  • le taux de réussite au baccalauréat : nombre d’élèves du lycée reçus au bac rapporté au nombre d’élèves présents à l’examen,
  • le taux d’accès au baccalauréat : c’est-à-dire la probabilité pour un élève d’obtenir son examen à l’issue d’une scolarité entièrement effectuée dans le lycée. Ce taux d’accès au baccalauréat, évalué pour un élève de seconde, est un indicateur pertinent pour l’enseignement professionnel où le choix de la formation se fait en fin de collège avant l’entrée en seconde. Le même taux d’accès, calculé pour un élève de première, est un indicateur pertinent pour l’enseignement général et technologique, car les élèves peuvent quitter un lycée en fin de seconde s’ils souhaitent s’orienter vers une série de baccalauréat présente dans un autre lycée.
  • le taux de mentions au baccalauréat : diffusé pour la première fois cette année, il vient enrichir l’analyse sur la performance des établissements, notamment pour ceux ayant des taux élevés de réussite attendus au baccalauréat et dont les valeurs ajoutées sont, par construction, limités.

Pour chacun de ces indicateurs, les résultats du lycée sont exprimés en « valeur ajoutée » (écart entre le taux réalisé par le lycée et le taux attendu par rapport aux caractéristiques du lycée et de ses élèves). Si l’écart entre le taux réalisé et le taux attendu est positif, le lycée apporte un « plus » aux élèves. Cette approche permet de tenir compte du fait que les lycées accueillent des élèves dont les niveaux de départ sont différents ou encore que les offres de formation des établissements sont différentes. Cette « valeur ajoutée », représente l’apport de l’action pédagogique et éducative propre du lycée, en neutralisant l’incidence des facteurs de réussite extérieurs.

Seule l’analyse combinée de l’ensemble de ces indicateurs est à même de donner une image de la réalité complexe que constituent les résultats d’un établissement.

 

Consulter les résultats par lycée sur le site web du ministère