Histoire Géographie

picto-accueil

CENTENAIRE 14-18

 

 

Appels à projets pour la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale

 

Afin de poursuivre l’effort entrepris ces quatre dernières années pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale et favoriser au sein des établissements scolaires l’émergence de projets et d’actions éducatives bâtis autour de cet événement mémoriel, une sixième vague de labellisation va être lancée par le ministère de l’éducation nationale.

Même si ces projets sont généralement encadrés par des enseignants d’histoire-géographie, ils peuvent être aussi portés par l’ensemble des disciplines. Il est  possible qu’ils puissent se développer dans le cadre de dispositifs transverses comme les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) ou intégrés au parcours citoyen des collèges ou des lycées. Les commémorations de l’année scolaire 2016-2017 se sont concentrées en grande partie sur le centenaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis d’Amérique, la bataille du Chemin des Dames, l’industrie pendant la Grande Guerre et l’essoufflement des fronts. Les projets de l’année 2017-2018 pourront s’appuyer sur un nouveau calendrier commémoratif. Plusieurs axes thématiques peuvent ainsi être envisagés. La mission nationale propose cette année des axes majeurs mais non exclusifs :

- L’expérience combattante dans la nouvelle guerre de mouvement

- La guerre internationale des Nations (les 14 points du Président Wilson de janvier 1918 mettent en avant le principe des nationalités)

- La société française à l’épreuve de la guerre longue

- Les sorties de guerre

Indépendamment de ces propositions, aucune restriction thématique ou chronologique ne préside à la politique de labellisation de la Mission du Centenaire et la Première Guerre mondiale dans son ensemble. De la même façon, la recherche de mises en relation entre ces événements et l’histoire de La Réunion est souhaitée mais non nécessaire.

Toute action pédagogique associée à la commémoration du Centenaire est susceptible d’être labellisée. L’obtention de ce label vous permet de voir votre action signalée officiellement aux échelles départementale, académique et nationale. Il s’agit donc d’une reconnaissance institutionnelle qui consacre la qualité et la pertinence de votre projet. Parmi la multitude d’actions qui ne manquera pas de voir le jour dans le cadre du Centenaire de la Première Guerre mondiale, le label garantit une meilleure lisibilité et visibilité de votre projet. En outre celui-ci rend éligible votre action à une possibilité de subventionnement. Même si ceux-ci ne sont pas tous nécessaires, voici les critères retenus pour la labellisation pédagogique.

Si vous souhaitez que votre projet puisse être étudié et transmis dans le cadre de la campagne officielle de labellisation, il est impératif de retourner au plus tard le samedi 14 octobre 2017 la fiche d’inscription (fiche de candidature) au référent « mémoire et citoyenneté » M. Fernand Marchitto, IA-IPR d’histoire-géographie. 

Tous les projets réceptionnés seront examinés puis sélectionnés par le comité académique du centenaire qui se réunira début novembre. Les projets les plus marquants seront proposés à la labellisation de la Mission du Centenaire (groupement d’intérêt public chargé de la mise en œuvre du programme commémoratif à l’échelle nationale) et pourront bénéficier de son soutien en appui des financements traditionnels.

Je compte sur votre investissement dans ce projet mémoriel à vocation nationale et locale.

F Marchitto

 

 

100 projets pour la Paix en Europe

 

Cet appel à projets  de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), entre dans sa cinquième et dernière année pour clore les commémorations de la Grande Guerre. 


Les projets doivent mettre l’accent sur la transmission des valeurs pacifiques dans l’esprit de la pédagogie de la paix et la réflexion sur des approches ou des instruments concrets destinés à entretenir un travail de commémoration.

Groupes cible du projet : groupes scolaires, étudiants, chercheurs, pédagogues multiplicateurs, etc.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page Web : http://histoire-memoire.ofaj.org/100-projets, ainsi qu'un vade-mecum en ligne pour vous aider à préparer et réaliser vos projets : www.ofaj.org/vade-mecum-pedagogique-lhistoire-et-la-memoire-dans-les-rencontres-internationales-de-jeunes

 

La date limite du dépôt des candidatures 2018 est le 1er novembre 2017.

La Paix et la (Grande) Guerre. Des tranchées au projet d’une Europe unie 

 

La Fédération des Maisons Franco-Allemandes et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale ont souhaité poursuivre le travail de mémoire et d’histoire franco-allemand entrepris depuis 2014.
Les deux partenaires proposent ainsi, dans le cadre de EUSTORY - France, un concours d’histoire scolaire franco-allemand entre 2017 et 2019.

Vous trouverez dans le document les modalités de celui-ci. A la rentrée un rappel sera effectué avec la campagne d'appel d'offres de la mission pour l'année 2017 2018.

Le document à télécharger

 

F Marchitto IA IPR HG

Centenaire de la Première Guerre mondiale : projets 2016-2017 

La mission nationale propose cette année des axes majeurs mais non exclusifs : l’entrée en guerre des Etats-Unis, le Chemin des Dames, l’industrie pendant la Grande Guerre et "1917 : l’essoufflement des fronts".

Si les projets de l’année scolaire 2016-2017 peuvent être portés par l’ensemble des disciplines, il est souhaitable qu’ils puissent se développer dans le cadre de dispositifs transverses : Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI), inscrits dans la réforme du collège, et parcours citoyen.

Les commémorations de l’année scolaire 2015-2016 se sont concentrées en grande partie sur le centenaire de la bataille de Verdun et de la Somme. Les projets de l’année 2017 pourront s’appuyer sur un nouveau calendrier commémoratif.

Plusieurs axes thématiques peuvent ainsi être envisagés. La mission nationale propose cette année des axes majeurs mais non exclusifs.

1 - L’entrée en guerre des Etats-Unis

Le premier thème possible est l’entrée en guerre des Etats-Unis et les bouleversements stratégiques mais aussi culturels qu’a pu engendrer cette intervention à partir de 1917 : dans la musique, puisque le jazz est arrivé en France avec les troupes américaines ; dans le sport, à travers le base-ball ou la boxe américaine ; ou encore dans l’industrie, puisque l’armée américaine a contribué à construire des entrepôts, des routes et des voies ferrées.

Une labellisation conjointe est prévue entre la Mission du Centenaire et la Commission américaine du Centenaire (World War I Centennial Commission) pour tous les projets relatifs à ce domaine.

2 - Le Chemin des Dames

Le deuxième thème qui composera la saison commémorative de 2017, en même temps que l’entrée en guerre des Etats-Unis, est le centenaire de la bataille du Chemin des Dames. Le territoire de l’Aisne sera particulièrement concerné par ce Centenaire, mais les soldats qui y ont combattu, venant de nombreux territoires différents, pourront faire l’objet de multiples projets.

3. L’industrie pendant la Grande Guerre

Alors que les paysages du Front sont bouleversés par les conflits, les territoires de l’arrière connaissent aussi des changements profonds : avec la demande massive d’armes et d’équipements, les usines et les entrepôts s’agrandissent et se multiplient ; de nouvelles routes et de nouvelles voies ferrées sont construites ; la place des femmes, des ouvriers, des étrangers évolue pour répondre à ces nouvelles contraintes. Cette question peut faire l’objet de projets pédagogiques.

4. 1917 : l’essoufflement des fronts

1917 apparaît comme un tournant dans la Première Guerre mondiale : après trois ans de conflits, les Russes se retirent des champs de bataille, les grèves d’ouvriers se multiplient dans tous les pays en guerre, et des mutineries naissent après la sanglante offensive de Nivelle sur le Chemin des Dames. La question du moral de la société en 1917, entre pugnacité et lassitude, peut constituer une orientation intéressante des projets.

Indépendamment de ces propositions, aucune restriction thématique ou chronologique ne préside à la politique de labellisation de la Mission du Centenaire et la Première Guerre mondiale dans son ensemble. De la même façon, la recherche de mises en relation entre ces événements et l’histoire de La Réunion est souhaitée mais non nécessaire.

Vous trouverez en PJ deux documents. Le premier est la fiche de candidature que vous devez envoyer sous forme numérisée à F. Marchitto IA-IPR HG, Référent mémoire et citoyenneté de l’académie de La Réunion, fernand.marchitto@ac-reunion.fr. La date limite est le 5 novembre 2016, délai de rigueur. Le comité académique se réunira le 10 novembre, les dossiers retenus seront envoyés à la Mission du Centenaire à Paris où le jury délivrera les labels. L’IA-IPR joindra les établissements et les enseignants concernés qui pourront demander une subvention avant le 12 février 2017.

Le second document porte sur les critères d’évaluation de ces dossiers. Il vous sera très utile pour construire votre projet.

Pour votre information, l’an dernier sur les 14 projets envoyés au jury national, 12 ont été labellisés. Enfin un appel à projets signé du recteur arrivera prochainement dans vos établissements.

En vous remerciant pour votre engagement sur ces projets qui connaissent une belle dynamique positive dans l’académie.


Télécharger le dossier de candidature

Télécharger les critères de Labellisation

 

14 projets pédagogiques sur la Grande Guerre labellisés (2015-2016)

La demi-journée de restitution des projets pédagogiques réalisés en 2015-2016 et labellisés par la Mission du centenaire de la Grande Guerre s’est déroulée le 22 novembre 2016 à l’Hôtel de la Préfecture. Élèves et enseignants ont été accueillis par le directeur de cabinet du préfet, Sébastien Audebert, en présence du recteur Vêlayoudom Marimoutou, pour une présentation de leurs projets.

 

   

 

Une soixantaine de collégiens et de lycéens, accompagnés par leurs enseignants, étaient présents pour présenter le travail pédagogique qu’ils ont réalisé au cours de l’année 2015-2016, dans le cadre du cycle de commémoration du centenaire de la Grande Guerre. Cette séquence de restitution, animée par le référent Mémoire et citoyenneté de l’académie, Fernand Marchitto, s’est déroulée en présence du président de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, Thierry Pincemaille, ainsi que d’anciens combattants.  

À travers des projets pluridisciplinaires très variés, les élèves sont partis sur les traces des Poilus, ont retrouvé des anciens combattants qui avaient été oubliés sur le monument aux morts de leur ville, ont visité des lieux de mémoires, participé à des cérémonies d’hommage, rencontré des élèves d’autres pays travaillant comme eux sur l’histoire internationale de la Grande Guerre. Certains ont fabriqué un bijou, réalisé des carnets de guerre, d’autres ont écrit et interprété une chanson (mise en musique par Davy Sicard). Tous ont ainsi pu faire œuvre d’historien, tout en réfléchissant au sens de ce premier conflit mondial. 

Découvrez la chanson écrite et interprétée par des élèves du lycée Pierre Lagourgue : 

 la vidéo sur Dailymotion            au format son

 

En clôturant la manifestation, le recteur a salué la qualité du travail réalisé et encouragé les équipes à aborder de nouvelles thématiques, comme la place des femmes dans la Grande Guerre. Il a également remercié les enseignants, notamment d’histoire-géographie et les chefs d’établissement, qui par leur engouement et leur investissement nourrissent la forte dynamique enregistrée depuis trois ans dans l’académie.

 

 

 

Les commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, qui auront lieu chaque année jusqu’en 2018, sont organisées par le comité académique du Centenaire, mis en place par le recteur en juin 2013. Ce comité est composé de différents représentants de la communauté éducative (corps d'inspection des 1er et 2nd degrés, établissements, Canopé-Réunion...), ainsi que des partenaires comme l’ONAC. Cette structure impulse et coordonne l’action pédagogique auprès de la communauté éducative sur l’ensemble de l’académie. Au total pour l’année 2015-2016, ce sont 16 projets qui ont été présentés par les différents types d’établissement (collège, lycée, lycée professionnel). 14 ont été labellisés, parmi lesquels 6 ont obtenu une aide financière.

 

 

Télécharger les projets en poster

  • LISTE DES PROJETS 
  • À la recherche des oubliés du monument aux morts  - collège de Bras-Panon.
  • Verdun : cent ans plus tard  - collège Mille Roches (Saint-André).
  • Les Bénédictins dans la Grande Guerre - collège Guy Môquet (Saint-Benoît).
  • À nos Poilus, sentinelles de la France - lycées Amiral Bouvet et Patu de Rosemont (Saint-Benoît).
  • Gallipoli 1915-2015 : destins croisés - collège Bourbon (Saint-Denis).
  • La guerre par ceux qui l’ont vécu : le carnet de guerre - lycée professionnel Julien de Rontaunay (Saint-Denis).
  • C’était il y a 100 ans, la Première Guerre mondiale - collège Deux Canons (Saint-Denis).
  • La Grande Guerre : connaître, représenter, commémorer - lycée Bellepierre (Saint-Denis).
  • Soigner les corps et les esprits dans la Grande Guerre - lycée professionnel Victor Schoelcher (Saint-Louis).
  • La mémoire est un bijou - collège Albert Lougnon (Saint-Paul) et la section bijouterie du LP Léon de Lepervanche (Le Port).
  • Regards d’hier et d’aujourd’hui sur les commémorations de la Grande Guerre - lycée professionnel François de Mahy (Saint-Pierre).
  • Mémoires des Réunionnais dans la Première Guerre mondiale avec un voyage scolaire à la découverte de Verdun et des Réunionnais morts pour la France -  élèves de 3ème du collège Auguste Lacaussade (Salazie).
  • La Réunion et Maurice dans la Grande Guerre , deux destins - lycée Pierre Lagourgue, collège de Trois Mares (Le Tampon) et lycée La Bourdonnais (Curepipe à Maurice).
  • Jules Valentinois (1893-1918), histoire et mémoire d’un poilu réunionnais - lycée Pierre Lagourgue, collège de Trois Mares et collège du 14e (Le Tampon).

 

Les projets réalisés des établissements en poster (2014-2015) 

Le 28 octobre 2015, à la Mairie de Saint Paul, le Recteur Thierry Terret et les inspecteurs Fabrice Sorba et Fernand Marchitto ont réuni les 17 établissements, porteurs de projets.

Pour les féliciter de leur travail ceux-ci ont été présentés par les enseignants concernés et exposés sous forme d’affiches.

La matinée s’est terminée devant la statue du poilu de Mafate qui a été commentée par son réalisateur, le sculpteur Ah Kiem.

La mémoire des poilus réunionnais se poursuit grâce à l’investissement des enseignants et des élèves.


Télécharger les projets en poster