Histoire Géographie

picto-accueil

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE

Enseigner : Le mouvement des Gilets Jaunes à La Réunion

Il vous appartient d'appréhender ces réflexions et ces propositions de séances en fonction de vos niveaux et contextes d'enseignement respectifs et dans le respect de votre liberté pédagogique, afin de mettre votre expertise au service des équipes choisies par les équipes de direction.

Nous suggérons, pour aborder ces événements en classe, de prendre en compte trois éléments : leur proximité, leur complexité et des vécus différenciés.

Mettre en mots les événements vécus

La première ambition du travail que vous pourriez mener est de permettre aux élèves :

- d'exprimer ce vécu dans le cadre sécurisé et réglementé d'une salle de classe qui garantit la liberté d'expression des apprenants, la neutralité de l'enseignant, le respect des principes et des règles de l'école et de la République,

- de les aider à mettre en mots et par conséquent à distance ce qu'ils ont ressenti par rapport à cette actualité,

- de confronter leur ressenti personnel avec celui des autres élèves. Ce temps d'échange premier est primordial et sera mené avec toute l'éthique nécessaire dans le cadre d'une véritable discussion c'est-à-dire ouverte, dans le respect de l'autre, à égalité de participation, sans contrainte (mais dans le cadre des normes de notre institution), et dans laquelle les discuteurs sont sincères. Il aura pour finalité d'accompagner les élèves dans l'apprentissage de leur autonomie affective.

Comprendre les événements

La seconde ambition du travail que vous pouvez mener dans vos classes sera d'aider modestement les élèves à comprendre ce qui s'est passé sur notre territoire et le rôle des différents acteurs impliqués dans ces événements. Cette compréhension s'appuiera davantage sur ce que savent les élèves que sur un exposé professoral magistral. Il conviendra en particulier d'amener les élèves à distinguer dans leurs propos ceux qui relèvent de faits et ceux qui sont de l'ordre de l'opinion.

Cette distinction essentielle pour développer l'esprit critique des élèves sera étayée par les connaissances du professeur et le possible recours à l'analyse d'un corpus documentaire. Une réflexion sur la façon dont les événements ont été relayés par les médias ou internet peut être aussi menée en lien avec l'éducation aux médias et à l'information (EMI).

L'ensemble de ces éléments s'inscriront dans la construction de l'autonomie intellectuelle des élèves. Sur la question du développement de l'esprit critique, nous vous conseillons les ressources mises en ligne sur Eduscol, et en particulier la communication de l'inspecteur général d'histoire-géographie J. Grondeux.

Clarifier les valeurs

La troisième phase du travail à mener avec les élèves peut s'attacher à les questionner sur le sens c'est-à-dire la direction, la signification et la finalité qu'ils ont pu donner (individuellement ou collectivement) à leurs actions à partir de valeurs et de principes parfois opposés. Derrière les mots utilisés par les élèves pour décrire ce qu'ils ont vécu et pour exprimer ce qu'ils savent ou croient savoir, de même que derrière les discours des protagonistes de ces événements, sont présentes des valeurs qui gagneront à être clarifiées et discutées en classe.

En lien avec les finalités de l'EMC et les démarches que privilégie cet enseignement telles que le débat argumenté, les dilemmes moraux et la méthode de la clarification des valeurs les élèves seront ainsi conduits par leurs enseignants :

- à prendre conscience des valeurs qui sous-tendent les discours et les actions qu'eux-mêmes et leurs contemporains ont pu tenir ou faire pendant la période qui nous concerne,

- à distinguer, à confronter et à hiérarchiser ces valeurs et leur transposition dans des normes éthiques, morales, et juridiques ;

- à construire une opinion raisonnée et un jugement délibératif sur les événements étudiés. Cette troisième phase s'inscrit dans la perspective de développer leur autonomie morale. Partir du vécu des élèves, distinguer les faits des interprétations, clarifier les valeurs et partager les principes civiques qui assurent notre " vivre ensemble ", tels sont selon nous les grands enjeux de la mission qui a été confiée aux enseignants du second degré et en particulier à ceux d'histoire-géographie et de lettres-histoire- géographie.

Nous espérons que ces pistes de réflexion qui relèvent du conseil plus que de la préconisation pourront vous aider à mettre en œuvre, lors de la reprise des cours, la demande faite par monsieur le recteur. Elles sont déclinées selon différentes modalités d'enseignement dans les propositions pédagogiques qui sont mises à votre disposition sur un padlet en suivant ce lien : padlet.com/carol_oreste/Ressources_retoureleves_acreunion

Avec tout notre soutien et toute notre confiance.

Les inspecteurs d'histoire-géographie, Fernand MARCHITTO et de lettres-histoire-géographie, Fabrice SORBA

Formation académique sur l'EMC du cycle 3 au lycée (nov-dec 2016) 

 

 

Les documents utilisés sont à votre disposition ci-après.

 

PRESENTATION DE L'EMC

Télécharger les programmes de cycle 3 et 4 sous forme de tableaux page à page

Télécharger les programmes de lycée sous forme de tableaux page à page

Télécharger les rappels institutionnels et règlementaires

DISPOSITIF DE FORMATION : "LE PROCES DE L'EMC"

Télécharger le diaporama sur les méthodes actives en EMC 

Télécharger la fiche du scénario et les fiches de rôles

Télécharger la transposition en cycle 4  : l'affaire Sauvage