Vie scolaire - CPE

picto-accueil

Semaine académique de la laïcité du 7 au 11 décembre 2020

Au cours de la semaine du 7 au 11 décembre 2020, l’ensemble de la communauté éducative est invitée à prendre toutes les initiatives pédagogiques susceptibles de mobiliser la réflexion et l’action collective autour du jour anniversaire de la loi dite de « séparation des Églises et de l’État », sur le sens et le bénéfice du principe de laïcité, dans la République et dans son École, pour la liberté de chacun et la cohésion de tous.

Visuel laïcité

Cette célébration de la loi de laïcité, qui est une loi de liberté, s’inscrit cette année dans un contexte particulièrement dramatique marqué par l’assassinat en octobre dernier d’un enseignant d’histoire-géographie, Samuel Paty, victime d’un attentat terroriste pour avoir accompli son métier de former des élèves pour en faire des citoyens libres et éclairés.

 

La laïcité interdit à quiconque de se prévaloir de ses croyances religieuses pour s'affranchir des règles communes régissant les relations entre collectivités publiques et particuliers. La loi démocratique prime les lois religieuses. À l'école, ces dispositions reposent sur la distinction du savoir assuré par la communauté éducative et des croyances laissées à la liberté de chacun. Elles visent à préserver la sérénité qui doit régner dans chaque établissement, car elle est précisément indispensable à la transmission des savoirs.

 

Cette année dans l’académie, cette célébration est étendue sur la semaine, afin de permettre aux enseignants et aux équipes éducatives de disposer d’un temps plus long pour organiser des actions mettant en lumière le principe de laïcité.

 

L’implication des élèves, la capacité à faire vivre ces valeurs en classe et dans l’établissement grâce à des démarches pédagogiques menées dans le cadre de l’enseignement moral et civique, du parcours citoyen et de toutes les disciplines, sont des axes forts, qui donnent sens à l’action citoyenne et au vivre ensemble.

 

 

 

LA LAÏCITÉ À L’ÉCOLE

 

 

 

Le principe de laïcité est au fondement du système éducatif français depuis la fin du XIXe siècle. L’importance de la laïcité dans les valeurs scolaires républicaines a été accentuée par la loi du 9 décembre 1905 instaurant la laïcité de l’État.

 

 


L’application du principe de laïcité dans les écoles et établissements scolaires

 

 

La laïcité est un des principes fondateurs de l’école républicaine : les différentes lois qui, depuis Jules Ferry, ont posé les bases de l’enseignement public laïc, prescrivent que l’école puisse instruire les futurs citoyens, leur délivrer des savoirs et leur transmettre les valeurs de la République, indépendamment de toute influence ou emprise religieuse. L’instruction morale et civique constitue ainsi le premier élément du programme de l’enseignement scolaire en 1882.

 

 

 

Au-delà de la neutralité qui s’impose à tout service public en vertu de l’article 1er de la Constitution, la laïcité du service public de l’éducation répond à l’exigence de garantir aux enfants et aux jeunes, quelle que soit leur religion ou leur croyance, la délivrance des mêmes savoirs, à l’abri de toute pression religieuse ou de tout endoctrinement, dans le respect de la liberté de conscience de chacun et de tous, permettant ainsi de leur faire partager les valeurs de la République proclamées dans sa devise « Liberté, égalité fraternité ».

 

 

 

La loi du 15 mars 2004 a marqué la volonté de lutte contre le prosélytisme en « encadrant le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse ».

 

La loi du 26 juillet 2019 pour une École de la confiance a renforcé la lutte contre le prosélytisme. Son article 10 énonce que « les comportements constitutifs de pressions sur les croyances des élèves ou de tentatives d’endoctrinement de ceux-ci sont interdits dans les écoles publiques et les établissements publics locaux d'enseignement, à leurs abords immédiats et pendant toute activité liée à l'enseignement. La méconnaissance de cette interdiction est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe. »

 

 

 

Ce renforcement du cadre juridique vient conforter l’action menée par les équipes éducatives pour faire des établissements scolaires des espaces propices aux apprentissages, et du temps scolaire celui du questionnement et de l’exercice de l’esprit critique.

 

 


Le rôle de l’école dans la transmission des valeurs de la République

 

 

 

 

Le rôle de l’école dans la transmission des valeurs de la République est évidemment central : la laïcité à l’école permet de les faire vivre et partager, parce qu’elle protège et respecte la liberté de conscience de chacun (liberté de croire ou de ne pas croire), parce qu’elle concrétise l’égalité de tous quelle que soit la conviction religieuse des uns et des autres, parce qu’elle construit la citoyenneté autour de règles de vie commune, d’écoute et de respect d’autrui par-delà ses différences, dans l’apprentissage des valeurs communes qui organisent la vie sociale et fondent la fraternité portée par la devise de la République.

 


Une formation des personnels à la laïcité et aux valeurs de la République renforcée

 

Depuis plusieurs années, des actions de formation initiale et continue sont proposées à toutes les catégories de personnels de l’éducation nationale, pour leur permettre de réfléchir aux enjeux de la laïcité et de se les approprier, afin de pouvoir répondre sereinement aux situations sur le terrain.

 


Les instances pour le soutien et l’accompagnement des personnels et des équipes confrontés à des atteintes au principe de laïcité

 

Depuis la rentrée 2017, un dispositif institutionnel renforcé accompagne la politique éducative visant à faire respecter et transmettre le principe de laïcité.

 

• Au niveau national, un Conseil des sages de la laïcité a été créé et placé auprès du ministre. Présidée par Dominique Schnapper, cette instance d’expertise a pour objet d’aider à préciser la position de l’institution scolaire en matière de laïcité et de fait religieux, notamment sur des cas inédits.

 

• Le pilotage de la politique de soutien à la laïcité en milieu scolaire a été confié à la secrétaire générale du ministère, qui coordonne les travaux d’une équipe nationale Valeurs de la République composée de l’ensemble des directions d’administration centrale. Cette équipe est notamment chargée d’appuyer et d’animer les équipes académiques Valeurs de la République.

 

• Dans l’académie, une équipe Valeurs de la République, placée sous la responsabilité de la rectrice de région académique a vocation à répondre aux demandes des écoles et des établissements, et à leur apporter un soutien concret, soit en situation de crise, soit dans le cadre d’un accompagnement à plus long terme. Cette équipe, animée par le référent Laïcité et valeurs de la République, Alain Sédilot, se caractérise par sa capacité d’intervention sur le terrain et par la pluralité de ses expertises.

 


La Charte de la laïcité à l'École

 

L’institution scolaire œuvre depuis plusieurs années, inlassablement, à mieux faire comprendre et partager le principe de laïcité et les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité qu’il porte : la publication de la Charte de la laïcité à l’école manifeste cette volonté politique.

 

Élaborée à l’intention des personnels, des élèves et de l’ensemble des membres de la communauté éducative, elle rappelle les règles qui permettent de vivre ensemble dans l’espace scolaire et d’aider chacun à comprendre le sens de ces règles, à se les approprier et à les respecter. Elle est affichée dans les écoles et établissements d'enseignement du second degré publics.

 

Dans un langage accessible à tous, cette charte explicite les sens et enjeux du principe de laïcité à l’École, dans son rapport avec les autres valeurs et principes de la République. Elle offre ainsi un support privilégié pour enseigner, faire partager et faire respecter ces principes et ces valeurs, mission confiée à l’École par la Nation et réaffirmée dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013.

 


Le vademecum « La laïcité à l’école »

 

Mis à la disposition sur le site du ministère, le vademecum « La laïcité à l’école » propose une série de fiches présentant des situations concrètes d’application du principe de laïcité. Destiné aux chefs d’établissement, aux inspecteurs de l’éducation nationale (IEN) du premier degré, aux directeurs d’école et aux membres des équipes pédagogiques et éducatives de l’enseignement public, c’est un outil permettant d’apporter des réponses unifiées au regard du droit.

 


Former à la citoyenneté

 

  • Dans le cadre de l’enseignement des programmes, l’enseignement moral et civique a pour objet de « favoriser le développement d’une aptitude à vivre ensemble dans une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Il introduit une logique d’appropriation par les élèves des principes d’autonomie, de discipline, de coexistence des libertés et de communauté des citoyens.
  • Dans le cadre du parcours citoyen de l’élève, l’école et l’établissement sont compris comme des lieux où les élèves exercent des responsabilités reconnues.
  • Dans les instances consultatives d’élèves dans les écoles et les établissements scolaires : des espaces de parole permettent aux élèves d’apprendre à débattre de manière démocratique sur les sujets relatifs à leur vie d’élève dans différents cadres et instances. Ces espaces de parole sont les conseils d’élèves, les conseils de la vie collégienne (CVC) et les conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL). Ces lieux d’expression et instances consultatives sont propices aux propositions de projets d’élèves parties prenantes de la laïcité à l’École.
  • La journée de la laïcité commémore la promulgation de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905. Elle constitue un temps fort de l’appropriation du principe de laïcité par l’ensemble des membres de la communauté éducative.

 

Télécharger le dossier de presse de présentation de la Semaine académique de la laïcité